Test de la Suorin Drop

, , 3 Comments

Suorin Drop
On reprend le test des petits appareils en tirage serré. Au tour du Suorin Drop de passer au banc d’essai.

Le Suorin Drop est déjà disponible depuis plusieurs mois. la marque a aussi été présente au dernier Vapexpo à Lille où je me suis attardé pour discuter avec une de mes anciennes connaissances (c’est avec étonnement qu’on s’est retrouvé autour de la vape). L’entreprise a sorti plusieurs petits modèles à pods MTL. Le Drop ne déroge pas à la règle, avec ce petit appareil, Suorin nous propose :
– une batterie de 310 mAh, un peu juste au vu de la taille (compacte, mais on aurait pu penser que quelque autour de 450 mAh aurait pu tenir)
– « un » pod de 2 ml
– des dimensions de 73 mm x 49 mm x 12 mm en forme de goutte d’eau

Le design me plaît bien surtout qu’il y a un côté « soft touch » léger au contact, ce qui rend agréable sa prise en main et ça se tient vraiment bien au creux de la paume.

Suorin conseille d’utiliser le Drop avec des liquides avec au moins 60% de VG, 70 VG serait le meilleur compromis selon la firme chinoise auquel cas, on s’expose à des fuites. Le pod durerait 5 recharges (soit un flacon de 10 ml), ça peut paraître peu mais le pod se propose aux environs de 3.50 € TTC, donc pas une grosse dépense supplémentaire non plus. Cependant, la majorité des liquides qui sont tournés vers les primo vapoteurs contiennent généralement plus de PG que de VG, la compatibilité avec les liquides doit être revu au moment de la vente.

Pour ce qui est du pod en lui-même, il présente 2 compartiments qui sont séparés par une cloison, ils « communiquent » entre eux qu’à la base au niveau du coton. En l’état, ils sont indépendants et on peut très bien mettre 2 liquides différents ou le même. En pratique, un des deux compartiments se vide plus vite que l’autre. En laissant reposer (j’ai laissé une nuit, il est très probable qu’il ne faille pas une nuit complète), le niveau des 2 compartiments s’équilibrent à nouveau. Dans la vie de tous les, je remplis dès que je vois que le compartiment se vide, ça oblige à remplir plus souvent qu’un pod classique de 2 ml.
Suorin Drop pod

Pour ce qui est de l’expérience de vape, le goût est bien retranscris, au même niveau que la Nexus de Vaporesso. Par contre, quand je tire (pas de bouton), il y a un retard d’une demi seconde à l’allumage qui donne cette sensation de diesel un peu frustrante.

L’appareil devrait être vendu autour des 30 € TTC prix public. Au vu des quelques points négatifs clefs (rechargements plus fréquents et l’effet diesel) ne me permettent pas de mettre ce Drop dans le peloton de tête des appareils à pods. Pour l’instant, la Nexus de Vaporesso et la Minifit restent devant.

Suorin Drop Zed le buralisteSur la photo, de gauche à droite, l’Exceed Edge de Joyetech,la C Flat de Vaptio, l’Infinix de SMOK et la Suorin Drop.

Suorin Drop Zed le buraliste

 

 

Zed Le buraliste

Zed Le Buraliste est le gérant de la boutique Vape du Palais situé au 5 boulevard du Palais. Il vous accueille du lundi au vendredi de 7h30 à 20h et les week-ends et jours fériés de 10h à 20h 364 jours an (fermeture le jour de Noël).

Vous pouvez également suivre Zed sur sa page Facebook

 

3 Responses

Leave a Reply