Test de l’Aspire Breeze 2

, , 1 Comment

Aspire Breeze Zed Buraliste
L’Aspire Breeze 2 vise le titre suprême, être l’appareil qui peut contenter tout le monde, à la fois complet tout en restant suffisamment compact. Verdict dans ce test.

L’Aspire Breeze 2 se classe tout de suite parmi les appareils à pod les plus complets, dans la même catégorie que la Vaporesso Nexus. Contrôle de l’air flow, possibilité de ne changer que la résistance tout en gardant le « pod ». A peine plus grande que la première Breeze, la principale évolution par rapport à sa grande sœur est l’augmentation de la capacité de la batterie : 1000 mAh contre 650 anciennement pour une taille quasi inchangée. Vous allez tenir la journée sans problème. Présence aussi de 2 résistances, une dite MTL (indirecte) de 1.0 ohm et une autre de DL (directe) de 0.6 ohm.

Taille : 96 x 35 x 19mm
Tank: 2ml (TPD Version) / 3ml (Standard Version, version que j’ai reçue)

Aspire Breeze Zed Buraliste

Comme vous pouvez le voir, tout est détachable. A la manière de la Nexus, le contrôle de l’air flow se fait sous l’embout buccal qu’il faut retirer. Une fois remis, on ne peut plus le changer à la volée. C’est un compromis qui est fait pour garder une compacité de la machine.

Au niveau de la qualité de vape, au même niveau que la Nexus, très bon rendu, via l’air flow, on peut régler le tirage précisément et avoir une expérience MTL très serrée ou un peu plus large.
Concernant l’expérience DL, on monte un peu plus en chaleur (ça reste tiède), on est sur du tirage direct restrictif tout de même, mais sur du tirage direct. J’ai vapé plusieurs liquides avec 70% de VG. Il faut quand même quelques ml avant que la résistance exprime tout son potentiel. Cela dit, l’expérience MTL est bien supérieure, on sent que l’appareil est fait pour ça, le DL pourrait plaire à ceux qui vapent autour de 20 – 28 W.

Au rayon des points positifs :
– présence d’un bouchon pour recouvrir l’embout buccal, un peu d’hygiène facile ne fait pas de mal
– possibilité d’avoir une expérience DL
– qualité de fabrication irréprochable, on sent que tout est en place, le pod sort si on maintient 2 boutons mécaniques sur les côté
– énorme batterie pour une machine de ce type

Les points négatifs que je compare au Nexus :
– la résistance MTL dure un peu moins longtemps que celle en céramique de Vaporesso
– l’appareil est tout de même notablement plus gros, visuellement, on a l’impression 1.5 à 2x plus
– le tirage est manuel, il faut appuyer sur un bouton (ça peut rassurer une certaine clientèle), ça complexifie un tout petit peu le procédé de vape qui se veut ultra accessible sur un appareil à pod
– pas de détection de bas niveau
– remplissage un peu plus fastidieux, il faut retirer le pod et remplir par le bas alors qu’il est possible de le faire par le haut sur la Nexus.

La liste des points négatifs peut paraître longue, mais elle ne l’est pas vraiment. Je chipote sur des points, surtout par rapport à la Nexus (qui offre moins de batterie) parce qu’à n’en pas douter, je tiens en mains l’un des appareils les mieux réalisés sur ce segment du « tout en en un ». Je ne pense qu’on puisse se tromper en choisissant cet appareil pour la vente. Je préfère simplement la Nexus, un peu plus simple dans son utilisation et aussi une préférence pour le design. La Breeze lui oppose sa grande autonomie qui peut être vue aussi comme une simplification (très peu de chance d’avoir à le recharger pendant la journée).

Suorin Air 03 Zed Buraliste
De gauche à droite, le Suorin Air, l’Aspire Breeze 2, la Smok Infinix, le Rolo Badge de Smok.

 

 
Zed Le buraliste

Zed Le Buraliste est le gérant de la boutique Vape du Palais situé au 5 boulevard du Palais. Il vous accueille du lundi au vendredi de 7h30 à 20h et les week-ends et jours fériés de 10h à 20h 364 jours an (fermeture le jour de Noël).

Vous pouvez également suivre Zed sur sa page Facebook, sa chaîne YouTube, sur Instagram et Twitter

 

One Response

Leave a Reply