Retour sur le Losangexpo 2018

, , Leave a comment

losangexpo 2018 zed
Le Losangexpo est le plus grand salon professionnel consacré aux buralistes en France. Cette année a été marqué par une forte présence de nombreux acteurs de la vape.

 

Il y avait des grossistes, il y avait des gros fabricants (Gaiatrend, D’lice, Sunny Smoker, Bio Concept) et des moins gros (trop pour les citer). A ceux (quelque soit leur bord) qui veulent maintenir un clivage non constructif dans la vape qui ne va pas dans le sens des millions de fumeurs qu’on a encore, sachez que le phénomène commence à s’estomper. Qu’on le veuille ou non, le monde change, certains acteurs vont s’adapter à celui-ci, d’autres non comme dans tout marché. Ca n’est pas spécifique à la vape.

Retour sur quelques faits marquants de ce salon.

 

Les Buralistes Stories

La Confédération a voulu mettre à l’honneur des buralistes qui se sont réinventés à travers une diversification très poussée. Les 15 nommés (dont je faisais parti) n’ont pas tout misé massivement que dans la vape :
– Virginie Miclo qui a remporté le prix du design en repensant entièrement son magasin pour se spécialiser dans la maroquinerie
– Bernard Lucia remporte le prix Nouveaux Services en proposant une très belle cave à vin ainsi qu’en étoffant son rayon librairie
– Eric Bourreau, gagnant ex-aequo avec Bernard Lucia pour le prix des Nouveaux Services se spécialise dans la vape et a rejoint le label Vapin’Shop. Par ailleurs, il privilégie le circuit court en mettant en avant un rayon gourmand dont les produits ne proviennent uniquement que de producteurs locaux
– Julien Pedurthe-Lauga remporte le prix dans la catégorie Communication. Il a investi Internet ainsi que les modes de communication « traditionnels offline » via des flyers ou son camion aux couleurs de son commerce. Il a noué des partenariats avec les clubs et associations culturelles de son village. Un véritable commerce de proximité qui répond exactement aux demandes de ses habitants et clients et même au-delà.
– Patrice Abgrall remporte le prix de la transmission. Ce bureau de tabac est transmis de parents à enfants depuis des lustres. Patrice Abgrall est la 4e génération de sa famille, ce commerce fait parti de sa famille depuis 1920 ! Situé à Trélfez, village de 931 habitants, son commerce de proximité représente le point de rencontre privilégié de sa commune via les différents services qui y sont proposés. Bonne nouvelle, la fille de Patrice Abgrall compte bien reprendre l’affaire familiale pour devenir la 5e génération de gérant de ce commerce unique.
– Jérémy Pézières remporte le prix spécial du jury. Un petit film a été diffusé lors de la fête de la gastronomie qu’il organise chez lui. Il y réunit viticulteurs, producteurs locaux d’olives et de safran. S’agissant d’un événement familial, il a prévu des structures gonflables pour les enfants pendant les parents peuvent avoir l’esprit tranquille et goûter les nouvelles saveurs de leur territoire. Un bel exemple de fédération locale. Une fête comme il l’organise chez lui, je veux bien y aller tous les jours !

 

Félicitations à tous les lauréats qui méritent amplement leur victoire. Tous ces exemples vont bien au-delà du tabac et de la vape et montrent à quel point le métier de buraliste dépasse largement les clichés qu’on veut bien lui coller. La vape est simplement un exemple de transformation positive (économique et sur le plan de la santé publique) évidente et transmissible à l’ensemble du réseau. Il serait difficile de vouloir transformer tous les points de vente en maroquinerie ou en fête gastronomique. Par contre, changer le rayon tabac progressivement par un linéaire vape et une offre adaptée aux fumeurs (tirage serré allié à un haut taux de nicotine, je ne parle pas de vape récréative) peut devenir la réalité de tous les buralistes demain.

 

La machine Vape Self

Cet automate, véritable, machine à fidélisation peut révolutionner le marché de la vape de demain. Pour ceux qui voudraient l’installer, j’ai eu les douanes de Paris qui m’ont notifié de les prévenir en amont avant une installation afin de s’assurer que toutes les règles légales soient respectées. Quelque soit la région dont vous dépendez, rapprochez-vous (buralistes ou non) de votre service des douanes locales afin de valider le dossier d’installation d’une machine Vape Self. J’ai pu avoir le PDG de Bleutec au téléphone, ce dernier sera ravi de vous aider à monter votre dossier auprès des douanes pour assurer l’entière légalité du système.

 

Le fond de transformation

Un fond de transformation sera accordé suite à un audit d’une société déjà choisie par la confédération. Celui-ci sera limité par an. Lorsqu’il sera totalement utilisé, il faudra attendre l’an prochain. Contactez la confédération dès le 2 novembre pour déposer votre dossier et renouveler votre commerce et pérenniser votre affaire (vape ou non). Devenez acteur du futur de votre commerce.

 

Des acteurs de la vape encore trop peu engagés

Encore trop d’acteurs essaient, pour des raisons économiques évidentes, de conserver le clivage vape shop/buraliste alors que ce dernier ne sert absolument pas le consommateur final, à savoir, le fumeur. Si les efforts étaient mutualisés pour transmettre le réel message de santé publique concernant un passage efficace vers la vape plutôt que d’avoir de la vape récréative conseillée quand il ne faudrait pas… Quel monde on aurait !

Revenons-en au message principal. Trop d’acteurs veulent continuer à distribuer une marque vape shop et une autre marque buraliste s’agissant du même liquide. Il est dommage de vouloir entretenir la confusion du fumeur quand on sait déjà que l’information de santé publique circule mal. D’autres acteurs n’ouvrent pas totalement leur catalogue et ne proposent qu’une gamme limitée INADAPTEE au fumeur (pas de taux supérieur à 12 mg/ml).

Fort heureusement, il y a déjà la présence de sociétés sérieuses ouvrant totalement leur catalogue à l’ensemble du marché comme Gaiatrend (Alfaliquid). Hauts taux de nicotine disponibles, 100% grade pharmaceutique, norme AFNOR, norme HACCP (High Hazard Analysis Critical Control Point) sur l’ensemble de ses produits et transparence dans la manière de travailler. C’est une nécessité de travailler dans ce sens pour crédibiliser et démocratiser la vape chez les 12-14 millions de fumeurs que le France compte encore. Cette prise de position libre demande du courage et nécessite de voir à long terme, en sacrifiant peut-être, des résultats financiers courtermistes. Gaiatrend, en tant que leader du marché français montre un bel exemple de l’industrie de la vape française. Espérons que son exemple soit suivi massivement derrière.

Time to put your money where your mouth is. 

 

Zed Le buraliste

Zed Le Buraliste est le gérant de la boutique Vape du Palais situé au 5 boulevard du Palais. Il vous accueille du lundi au vendredi de 7h30 à 20h et les week-ends et jours fériés de 10h à 20h 364 jours an (fermeture le jour de Noël).

Vous pouvez également suivre Zed sur sa page Facebook, sa chaîne YouTube, sur Instagram et Twitter

 

Leave a Reply