Altria (groupe Philip Morris) tente une grosse offensive contre la vape aux Etats-Unis

, , 1 Comment

Altria Juul
Altria montre à la FDA (Food and Drug Admnistration, l’équivalent de notre ANSM en France) comment tuer le marché de la vape aux Etats-Unis.

 

Altria a annoncé hier soir retirer du marché ses systèmes à pods MarkTen Elite et Apex. Dans le même temps, Altria retire également toutes les saveurs autres que tabac et menthe de ses liquides équipant les appareils cigalike MarkTen et Green Smoke le temps que la FDA approuve la mise sur le marché de ces produits via une espèce d’AMM (autorisation de mise sur le marché concernant les médicaments en France) appliquée au tabac par la FDA ou l’autre option, c’est que la FDA considère que les petits systèmes à pods type Juul ne sont plus un problème de santé publique pour les adolescents. Cette AMM est très contraignante, surtout pour un produit de consommation courante.

A la mi-septembre, la FDA demande à Juul Labs et 4 cigarettiers de formuler un plan sous 60 jours pour enrayer la vape chez les adolescents. Une des mesures phares de l’époque a été de repousser l’âge légal d’achat de la vape à 21 ans comme l’alcool, ça a été soutenu par à peu près tous les acteurs du marché.

En agissant de la sorte, Altria met la pression sur Juul Labs en « montrant l’exemple » d’un plan anti-ados. Si les produits ne sont plus en vente, ils ne pourront plus les acheter. Là où ça peut être problématique, c’est que Juul Labs ne vend essentiellement que de la vape et représente à peu près 60/70% du marché américain. Pour les cigarettiers, la vape n’est qu’une petite part de leur vente. Ils ont le luxe d’attendre que la situation s’éclaircisse, ça n’est pas le cas de Juul Labs ou des fumeurs.

Par ailleurs, la FDA, dans son combat contre la vape chez les jeunes veut interdire les saveurs dans les liquides pour vapoteuses. Ceci va être dommageable pour les fumeurs qui préfèrent largement les saveurs autres que celle du tabac pour sortir du tabagisme. J’en parlais dans le point 5 de cet article. Altria, en retirant immédiatement ses liquides de parfums différents à celui du tabac pousse le reste de l’industrie à faire de même.

Je n’ai pas les statistiques avancées de la vape chez les jeunes américains. Par contre, j’ai pu assister aux chiffres avancés de la vape chez les jeunes au Royaume-Uni par le Dr Linda Bauld quand j’étais à Barcelone.

IMG_0622

La plupart du temps, quand on mesure la vape chez les jeunes, on pose juste la question « avez-vous déjà vapé ? » Si le jeune répond par la positive juste pour avoir essayé mais n’y a jamais retouché par la suite, il va être catégorisé comme vapoteur. Un jeune qui a juste essayé quelques taffes d’une cigarette mais n’y a jamais retouché n’est pas un fumeur (ça a été mon cas). Alors pourquoi serait-il vapoteur ?

Si la question est posée autrement, à savoir si les jeunes britanniques de 17-18 ans vapotent régulièrement sur une semaine, on a quasiment un taux de 0% (0.3% en 2015 et 0% en 2016 et 2017) et un taux approchant les 10% chez les jeunes fumeurs sur les dernières années. Autrement dit, la population jeune britannique qui vape régulièrement concerne essentiellement les fumeurs ou ex-fumeurs. Comme les adultes tout compte fait. Jusqu’à présent, les études montrent qu’on n’a pas à craindre d’un effet passerelle vers la cigarette, comme je l’indiquais dans le point 8 de mon article. Dans le même temps, le tabagisme chez les jeunes et les jeunes adultes continue de baisser au Royaume-Uni. Il doit y avoir quelque chose qui est de la bonne manière, non ?

Encore une fois, je n’ai pas accès aux statistiques avancées de la vape chez les jeunes américains, mais ça ne me surprendrait absolument pas si la tendance anglaise est suivie partout dans le monde. Chez les adultes, dans le monde, l’écrasante majorité des vapoteurs (~98%) sont d’anciens ou d’actuels fumeurs. Chez les jeunes britanniques, on retrouve les mêmes mécanismes, alors pourquoi cela serait-il différent chez les jeunes aux Etats-Unis ?

Espérons que la situation puisse s’éclaircir pour la vape américaine, le premier marché mondial. J’ai peu d’espoir à court terme, mais sait-on jamais. Nous avons vu un revirement de situation complet au Canada récemment.

 

Zed Le buraliste

Zed Le Buraliste est le gérant de la boutique Vape du Palais situé au 5 boulevard du Palais. Il vous accueille du lundi au vendredi de 7h30 à 20h et les week-ends et jours fériés de 10h à 20h 364 jours an (fermeture le jour de Noël).

Vous pouvez également suivre Zed sur sa page Facebook, sa chaîne YouTube, sur Instagram et Twitter

 

One Response

Leave a Reply