Blocages du 17 novembre, pour ou contre ?

, , Leave a comment

blocage 17 novembre
Depuis quelques semaines, tout le monde a du recevoir de nombreux appels à bloquer le pays, notamment, au nom d’un prix du carburant grandissant.

 

Le prix du carburant est un sujet qui touche quasiment tout le monde directement et tout le monde indirectement. Notre économie mondialisé n’est possible uniquement parce qu’on utilise massivement les énergies fossiles pour acheminer les biens -et les services- d’un bout à l’autre du globe. De manière locale, de nombreux Français n’ont pas d’autres choix que de prendre la voiture pour se rendre sur leur lieu de travail.

Le gouvernement se cache derrière un message de bienveillance et environnementaliste. Dans le même temps, on n’a vu sa figure emblématique de l’environnement, Nicolas Hulot, quitter le navire. Ca laisse dubitatif surtout qu’on s’est déjà fait avoir avec le tout diesel. Le gouvernement a fiscalement encouragé de prendre le diesel à tout prix et maintenant, il se rendrait compte qu’il s’agit d’une erreur alors il faut faire marche arrière toute. En attendant, les gens se sont équipés et n’ont pas des fonds infinis.

Aujourd’hui, dans la même lignée, on encourage l’adoption massive du tout électrique quand on n’a même pas encore le réseau énergétique pour alimenter ne serait-ce que 10% du parc automobile français si celui-ci devenait 100% électrique. Regardez le vaste fiasco du Vélib à Paris qui est partiellement électrique, on a du mal à alimenter les écrans informatifs des Vélibs, alors les voitures… A côté de ça, on ne parle pas assez du coût de fabrication ou de destruction/recyclage des voitures électriques (surtout la batterie) dont l’empreinte carbone est bien supérieure à une voiture thermique. Quid de la durée de vie ? J’entends ci et là qu’au bout de 150 000 km, les bénéfices sur l’environnement sont positifs. En attendant, j’ai du mal à faire 3000 km/an seul et 5000 km en prêtant ma voiture à mes parents, mon frère ou d’autres membres de ma famille plus éloignée. C’est simple, ma Fiat Punto, petite citadine essence, peu puissante, est à 49 000 km en… 10 ans.
Il me faudrait 30 ans pour atteindre les 150 000 km pour avoir un impact écologique positif en passant à l’électrique sous réserve que la batterie Lithium Ion tienne jusque là, sinon c’est rebelote pour une nouvelle batterie et tout le cycle de pollution !

Je pense que ces manifestations à venir représentent une excellente occasion pour l’Etat de faire plus de pédagogie et diriger les consommateurs vers un véhicule utilisant une énergie ou une autre en fonction de son profil plutôt que de vouloir imposer un même modèle à tout le monde :
– si moins de X km par an, plutôt un véhicule essence
– si plus de Y km par an, un véhicule électrique, hybride ou diesel en fonction du profil (autoroute, ville)

Cela dit, il y a peu de chance que cela soit le cas alors que c’est avec ce type de pédagogie et de mesures qu’on réduirait vraiment l’empreinte écologique. Les Français sont de plus en plus sensibilisés sur le sujet écologique qui devient quelque chose d’important dans leur processus de décision. En l’absence d’informations claires, ça patine et le marché n’atteint pas les objectifs fixés par le gouvernement concernant l’équipement de voitures électriques (une progression légèrement inférieure à 16% sur l’année par rapport à 2017).

 

La voiture, seule coupable du réchauffement climatique ?

Par contre, comme à chaque fois, seule la voiture est le principal coupable du dérèglement climatique. Quid du plastique ? On ne sait même pas le recycler proprement ! On retrouve du plastique recyclé contenant du Brome dans les jouets pour enfants alors que ça ne devrait pas être le cas. Le plastique est en train de détruire nos océans. Récemment, la WWF annonçait une disparition de 60% des animaux sauvages en 44 ans, c’est tout, sauf un hasard dû à notre style de vie.

Il y a 3 causes principales qui expliquent le dérèglement climatique :

1) une population galopante, jamais la Terre n’a connu autant d’humains, et jamais on a peuplé la Terre à une telle vitesse.
1 milliard d’humains en 1804, soit 1804 ans pour atteindre ce premier milliard
2 milliards d’humains en 1927, soit 123 ans pour ajouter 1 milliard d’humains
3 milliards d’humains en 1960, soit 33 ans pour ajouter 1 milliard d’humains
4 milliards d’humains en 1974, soit 14 ans pour ajouter 1 milliard d’humains
5 milliards d’humains en 1987, soit 13 ans pour ajouter 1 milliard d’humains
6 milliards d’humains en 1999, soit 12 ans pour ajouter 1 milliard d’humains
7 milliards d’humains en 2011, soit 12 ans pour ajouter 1 milliard d’humains

2) Notre dépendance aux énergies fossiles pour le principal de notre économie mondialisé.

3) le monde s’occidentalise et on consomme plus de plastiques mais surtout plus de produits d’origine animale (viande rouge en tête). On est simplement trop pour continuer ce même style de vie. Essayez de manger vegan à l’extérieur et vous verrez à quel point nous consommons des protéines d’origine animale quasiment à chaque repas, produits laitiers compris.

Des trois points, le 3e est celui qu’il est le plus facile de changer sans chambouler nos vies. Notre besoin de reproduction est inscrit dans notre ADN et sans les énergies fossiles, l’économie mondiale ne tournerait plus du jour au lendemain. Les blocages du 17 novembre en témoignent bien.

Oh, et surprise, en passant à une alimentation vegan, selon le Dr Neal Bernard, on rééquilibre son alimentation. Le manque de protéines dans une alimentation vegan basée sur des végétaux à l’état non raffiné. Fruits entiers, riz basmati, riz complet, pâtes complètes, pain complet, pain au céréale, pain avec de la farine T80, T110, T130 et T150 au lieu de la T45 (pain blanc, baguette). En 2 ans, je ne suis allé voir qu’une seule fois mon médecin pour me soigner d’une bronchite qui ne partait pas lorsque je m’entraînais 10-20h par semaine en vu de mon triathlon distance Ironman.

L’élevage est la première cause des gaz à effets de serre devant les transports (voitures, avions, bateaux). Le 55e rapport du GIEC estime qu’en suivant les recommandations nutritionnelles de la Harvard Medical School, qui conseille de limiter la consommation moyenne de viande de ruminants à 10 g par jour et la consommation des autres viandes, du poisson et des œufs à 80 g par jour, permettrait de réduire de 36 % les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’origine agricole, et de plus de 8,5 % les émissions totales. Cette simple mesure serait aussi efficace que de diviser par deux l’ensemble du trafic routier mondial. L’agriculture animale et ses industries associés (culture, transports, etc…), c’est 51% des émissions de GES !!! 51% !

Quelle est la première cause déforestation ? L’élevage animale et tout ce qui y est liée, c’est-à-dire l’occupation des champs pour la culture de la nourriture pour… les animaux… que l’on veut manger. Il serait bien plus économique et plus rapide de nous nourrir rapidement plutôt que de faire grandir des animaux dans le seul but de les manger.
Qui n’a jamais culpabilisé pour l’utilisation de feuilles ? On imprimerait trop et on tuerait nos forêts, notamment l’Amazonie. Selon le Dr Richard Oppenlander, 91%, pas 5, pas 10, mais 91% de la forêt vierge détruite à ce jour en Amazonie est due à l’élevage de bovins et à l’utilisation des champs pour nourrir ces mêmes bovins.

Il m’est arrivé de crier sur ma sœur parce qu’elle prenait de trop longues douches. Dans le même temps, je sortais manger un hamburger qui nécessite à peu près 3500 litres d’eau pour être produit, soit 2 mois de douche. Inutile de vous dire que je me suis senti bien idiot quand j’ai appris ça.

Ce ne sont que quelques faits qui me reviennent dans mes recherches effectuées pour ma vie privée. Si un simple citoyen comme moi, sans diplôme qui plus est, peut avoir accès à ce genre de ressources, ne doutez pas un seul instant qu’il ne s’agit que de la partie émergée de l’iceberg que notre gouvernement connaît déjà et ce, de manière très large.

En attendant, on tape sur les automobilistes parce qu’on l’a toujours fait et qu’ils ont toujours payé. Limite à 80 km/h alors qu’on ne s’adresse pas un seul instant à la qualité des routes, raison tout aussi importante dans la mortalité routière. Taxes à outrance sur le carburant pendant que la réduction des dépenses publiques, pourtant essentielle, ne se fait pas.

Président Macron, j’ai voté pour vous (aussi par défaut, je dois l’avouer), je pensais qu’on allait avoir une politique différente, qu’il y aurait du courage pour instiller les changements nécessaires au pays : la libre circulation de l’information et non sa rétention, des discours de vérité, une action en rapport avec la réalité de la situation. Oui, des sacrifices, mais pas pour les mauvaises raisons. Au lieu de ça, on a le droit à une politique à l’ancienne. On ne reprend pas les mêmes, mais on recommence.

En l’état, je ne peux que soutenir les mouvements du 17 novembre parce que votre politique de santé ne correspond absolument pas à lutter contre la pollution. Ne disiez-vous pas « make our planet great again » ? Je vous prierai, je vous supplierai de suivre votre engagement pris à l’époque contre le Président Trump.

Durant ces dernières années, on est passé devant le Danemark comme étant le pays de l’OCDE le plus taxé. Affolant. Honnêtement, je ne me plains pas de payer mes impôts, je ne l’ai jamais fait, cependant ce qui se fait à l’échelle nationale est bien trop gros à avaler, surtout quand on sait que la réduction des dépenses publiques est une priorité. On a une surreprésentation nationale qui ne correspond à rien et dont personne ne comprend réellement les enjeux et les rôles.

Je ne suis absolument pas anti bouchers ou autre chose de ce genre. Je suis pour l’instauration du dialogue et la diffusion de la véritable information. Je suis persuadé qu’une fois les gens informés, ils feront majoritairement les choix responsables pour offrir un futur à nos futures générations. Transformations des comportements, transformations des commerces, exemple et savoir faire qu’on pourrait exporter à d’autres pays, c’est une vraie opportunité économique et sanitaire.

Le 17 novembre, j’ouvrirai mon commerce pendant qu’un de mes associés sera sur les routes soutenir les différentes revendications. C’est une occasion en or pour le gouvernement de s’exprimer et donner un discours de vérité cohérent où je suis sûr que les gens seront majoritairement prêts à suivre. Je vous laisse avec 2 reportages, dont le premier est sous-titré en Français, qui m’avaient marqué.


 

Zed Le buraliste

Zed Le Buraliste est le gérant de la boutique Vape du Palais situé au 5 boulevard du Palais. Il vous accueille du lundi au vendredi de 7h30 à 20h et les week-ends et jours fériés de 10h à 20h, 364 jours an (fermeture le jour de Noël).

Vous pouvez également suivre Zed sur sa page Facebook, sa chaîne YouTube, sur Instagram et Twitter

 

Leave a Reply