Retour sur la Vapexpo Nantes 2019

, , Leave a comment

C’est assez frappant de prime abord à voir autant de publicités de My Blu, un produit venant de Fontem Ventures, filiale spécialisée dans la vape d’Imperial Tobacco. My Blu est essentiellement vendu en bureaux de tabac, lors de la dernière Vapexpo, une BD a été diffusée pour discréditer toute cette profession. Vous pouvez avoir un aperçu de cette BD sur le post de Loïc Romaska qui gère un groupe de vape sur Facebook.

En soi, je n’ai aucun problème à ce que des produits de la vape venant de Big Tobacco ou non soient présents à la Vapexpo. Ca fait un moment où j’ai choisi une approche plutôt pragmatique du sujet, je m’en suis expliqué dans un article qui date de quelques mois déjà.

Je trouve juste cela un peu ironique, le tout en seulement 6 mois de temps (Vapexpo Paris 2018 et Vapexpo Nantes 2019).

Revenons à l’essentiel, cette Vapexpo Nantes a été une édition un peu plus épurée que celle de Paris ou même Lille. Moins d’exposants, moins de visiteurs, plus d’espace. Si l’affluence du public a marqué le pas, ça a été une excellente opportunité pour les professionnels d’échanger davantage sur les besoins des consommateurs.

Très agréablement surpris par la grande majorité des constructeurs chinois qui ont été plutôt ouverts à mes remarques et mes demandes pour un marché MTL qui va à être amené à plus de croissance au vu des 12-14 millions de fumeurs français :
– plus de fiabilité
– plus de simplicité d’utilisation
– plus de design

Le fait de pouvoir directement échanger en chinois facilite aussi cette communication.

Quelques appareils MTL entrevus pendant la Vapexpo Nantes

Parmi la pléthore de fabricants chinois, on retrouvait aussi l’Enovap, fabricant français de vapoteuses et qui, sans nul doute, présente déjà l’appareil de demain : mix flavor, hit control et suivi via l’application dédié sur smartphone. Bravo à cette startup française qui est la plus innovante du marché mondial !

Cette édition marque véritablement l’entrée de Big Tobacco dans le marché de la vape, les stands de Vype (BAT) et de My Blu (Fontem Ventures ) étaient d’ailleurs très bien réussis, accueillants, lumineux et surtout avec des appareils matures :
– My Blu présentait des pods de 2e génération avec une bien plus grande fiabilité (à voir en test réel si les dires avancées sont tenus)
– Vype avec son epen 3 que j’ai déjà pu tester

Stand Vype
Stand My Blu

Concernant les fabricants de liquides, j’ai fortement pu insister sur la nécessité d’avoir des taux élevés de nicotine, sans forcément passer par le sel de nicotine qui est devenu majoritaire sur ce segment là. Si lors de la dernière Vapexpo Paris, on a pu voir bien plus de marques s’y mettre, là on assiste à une véritable explosion, quasiment tout le monde s’y met. C’est globalement positif et ça va dans le sens du marché où les podmods sont présents chez tous les constructeurs désormais.

Toutefois, il est encore nécessaire d’avoir des liquides à 18 mg/ml même en nicotine base en raison d’un grand nombre de personnes supportant ce hit, surtout sur les petits appareils qui sont à notre disposition aujourd’hui. Le hit agit comme un renforcement secondaire de l’action de vaper, cela confirme au cerveau du vapoteur que quelque chose est en train de se passer.

Sur le plan personnel, ça a été un plaisir de revoir les amis que j’ai pu me faire dans ma courte carrière dans la vape.

Félicitations à l’organisation du Vapexpo pour cette édition encore fortement réussie. La prochaine aura lieu à Paris à l’automne !

Zed Le buraliste

Zed Le Buraliste est le gérant de la boutique Vape du Palais situé au 5 boulevard du Palais. Il vous accueille du lundi au vendredi de 7h30 à 20h et les week-ends et jours fériés de 10h à 20h, 364 jours an (fermeture le jour de Noël).

Vous pouvez également suivre Zed sur sa page Facebook, sa chaîne YouTube, sur Instagram et Twitter

 

Leave a Reply